Immatriculer sa voiture importée d’Italie

voiture importée d'Italie

L’Italie est connue pour ses articles de luxe haut de gamme tels que les montres, les costumes et les chaussures. Elle abrite également des marques de véhicules très populaires telles que Alpha Romeo, Ferrari, Pagani, Maserati, Lamborghini, Fiat et Lancia. Il n’est donc pas étrange de trouver des automobilistes de différents pays qui font du shopping automobile en Italie.

Faut-il opter pour un importateur professionnel de voitures ?

L’industrie automobile italienne est aujourd’hui l’une des plus développées. De plus, elle produit certaines des meilleures voitures jamais fabriquées dans le monde. Pour obtenir ces belles voitures italiennes, les automobilistes doivent les importer. Pour importer un véhicule depuis un autre pays, il est essentiel de faire appel à une compagnie de transport international.

Chaque modèle est unique et chaque vendeur propose plusieurs services destinés aux consommateurs souhaitent acquérir une auto import italie. En effet, ils doivent s’occuper de toute la procédure en votre nom, qu’il puisse s’agit de négocier avec l’équipe de dédouanement, le constructeur automobile ou avec le ministère des Transports. Vous pouvez donc être tranquille en sachant que vous allez être officiellement enregistré auprès de la DVLA dès que possible.

Quelques modifications devront être apportées aux véhicules italiens avec une conduite à gauche notamment la configuration des phares pour éliminer l’éblouissement du trafic en sens inverse, le compteur de vitesse pour indiquer le kilométrage par heure et le signal de brouillard derrière, s’il n’est pas encore conforme à la norme.

En règle générale, les importateurs possèdent un inventaire complet des modèles et des marques de voiture qu’ils ont fabriqués, ce qui leur permet de vous envoyer une simple estimation du coût de votre futur véhicule. Pour plus d’informations et de conseils sur la manière d’immatriculer votre voiture depuis l’Italie, n’hésitez pas à consulter le site www.expressdriver.fr

Les procédures d’importation d’une voiture d’Italie en France

Au cours de la procédure d’auto import italie, vous aurez besoin de votre déclaration de vente officielle indiquant l’identité des parties concernées (par exemple, un concessionnaire ou un ancien propriétaire) et le prix de vente signé par un notaire. En effet, aucune autre forme de facture ou de preuve de propriété ne constitue une preuve légale.

Avant de quitter l’Italie avec votre voiture, vous devrez fournir une preuve d’assurance valable pour la conduire hors du pays et pendant les premiers jours en France. Vous devez donc d’abord contacter votre courtier d’assurance et lui demander de vous faxer immédiatement l’attestation d’assurance. Il se peut que vous ne puissiez pas assurer la voiture par le biais du numéro d’immatriculation italien, mais vous pouvez indiquer le numéro de châssis, ce qui est acceptable pour le voyage de retour en France. Certaines compagnies d’assurance italiennes peuvent offrir une couverture d’assurance de deux à cinq jours à un prix raisonnable, ce qui représente une alternative qui vous permettrait de vous rendre à votre agent d’assurance sur place. 

Que faire des plaques d’immatriculation italiennes ?

Si votre voiture est encore soumise à la taxe de circulation en vigueur, elle portera évidemment des plaques d’immatriculation italiennes. Ces dernières sont délivrées par les autorités locales et doivent être restituées au Conseil comme preuve que la voiture n’est plus utilisée sur la route lors de l’auto import italie.

Pour la ré-immatriculation, vous aurez besoin du document d’immatriculation originale Libretto, la Dichiarazione di Vendita qui a été signée puis tamponnée par le notaire. Si vous l’avez, vous aurez besoin d’une photocopie du document mentionnant tous les détails sur l’homologation officielle de la voiture, le Foglio di immatricolazione.

Enfin, vous aurez peut-être besoin du document officiel appelé « Certificato di Proprieta », qui indique que la voiture a été “démolie”, c’est-à-dire qu’elle a été retirée des routes italiennes pour être exportée. Le hic, c’est qu’on vous demandera de rendre vos plaques et que vous vous en passerez tant que vous n’aurez pas obtenu votre nouvelle carte grise de la préfecture.

Immatriculation en ligne de votre voiture importée d’Italie

Les deux immatriculations d’auto import italie sont désormais effectuées en ligne par l’Agence nationale des titres sécurisés ou ANTS. Cette société est en mesure de délivrer et de mettre à jour les documents français d’immatriculation des véhicules ; un certificat d’immatriculation est requis pour tout véhicule. Les documents appropriés (copies scannées ou photos) doivent être fournis : preuve de résidence/adresse, preuve de vente ou de possession du véhicule, certificat d’immatriculation internationale, certificat de technique de Contrôle, si nécessaire.

Outre les preuves d’assurance, une copie du Certificat de Conformité Européen (délivré par le constructeur ou son agent) et un certificat de dédouanement peuvent également être exigés. En fonction de la capacité du moteur, vous devrez payer une taxe d’immatriculation. Vous demanderez un numéro de dossier, un certificat d’immatriculation de demande et un certificat d’immatriculation conditionnel, que vous devrez imprimer, jusqu’à ce que tous les champs pertinents soient remplis et que la documentation soit téléchargée. Le CPI vous permet de conduire une voiture pendant un mois avant la délivrance du certificat d’immatriculation définitif. Ensuite, il est important de commander, de créer et d’installer de nouvelles plaques d’immatriculation.

Comment choisir sa voiture en fonction de ses besoins ?
Quel budget pour l’achat d’une voiture ?